#58527
MarinHL53
Participant

Bonsoir à toutes et tous.
Je me joins à la discussion si vous voulez bien. Je vais reprendre l’expression de Corinnette, car moi aussi je me suis fait gentiment traiter de DINGUE. Effectivement je suis dans le même cas de figure avec un marathon comme distance la plus longue que j’ai pu parcourir. J’en ai couru seulement 4 (pour le moment) dont 2 fois celui de Vannes. Et franchement le golfe du Morbihan c’est vraiment beau et comme je veux en profiter d’avantage et bien je me suis dit que faire le Raid de 87kms sera une bonne idée. Coté trail je n’ai pas dépassé les 31 kms.
En moyenne sur Marathon, je suis entre 3h30 et 3h45, donc j’imaginais une allure autour des 8.5 -9kms/h. A vous lire (c’est très intéressant), je découvre la méthode CYRANO et je me dis qu’il faut que je test. Reste à estimer le bon fractionnement.
J’ai commencé ma préparation (2éme semaines) à raison de 4 sorties par semaines avec l’objectif de faire 40 à 50kms /semaine puis plus ensuite (max 60kms).
pour ma part je serai seul car je m’entraine seul (je ne fais pas parti d’un club). C’est bien et pas. Je pense que cela impose un peu plus de volonté, mais on force peut être un peu moins que si on est en groupe.
Bon je m’égard un peu. Le truc qui m’inquiète le plus sur une course aussi longue, c’est le physique car avant de me mettre à la course (il y a 5 ans) j’ai fait un autre sport (je vous laisse deviner lequel) ou je me suis sectionné les ligaments croisés du genou, puis le tendon d’achille. Rien de grave car depuis que je cours, pas de douleur. Mais là, la durée de l’effort va changer les choses. Le ravitaillement va être vraiment important et à vous lire, cela ne semble pas si simple à gérer. Coté solide, quelqu’un peut-il me donner des conseilles? (sucré ou salé? quand? sous quelle forme?)
Merci pour vos conseils et bon Marathon de Paris.
Bonne soirée.