Double Championne du Monde de Trail en 2013 & 2015, gagnante du Grand Raid 177km en 2019 et, Ambassadrice de l’Ultra Marin Raid Golfe du Morbihan 2020, Nathalie Mauclair nous donne quelques pistes pour s’entraîner en situation de confinement.

  • Comment t’entraînes-tu, si tu en as la possibilité ?

Quand le confinement a débuté, j’étais en récupération de la Transgrancanaria, du coup je ne me suis pas précipitée sur la reprise de l’entraînement. Depuis une bonne semaine, je refais des séances avec du fractionné. J’ai la chance d’habiter à côté d’une forêt, alors c’est assez facile pour moi. Je sors une heure par jour avec mon autorisation. Je fais aussi du renforcement musculaire et des abdominaux 3 à 4 fois par semaine. Ce Week-End, je vais faire du vélo d’appartement pour remplacer le vélo en extérieur. Nous sommes tous dans la même situation : c’est à la fois difficile, mais je prends cette période comme une vraie chance de me reposer, de faire des choses différentes ou différemment, en me reposant les questions de “ce qui est nécessaire ?” et “ce qui est indispensable ?” Pour l’Ultra Marin Raid Golfe du Morbihan 2020, il sera difficile d’être prêt physiquement comme on a l’habitude de l’être, mais le travail de renforcement musculaire nous apporte de la résistance et comme nous ne sommes pas sur des hautes intensités cardiaques, quelques sorties longues vont nous permettre de nous rassurer quant aux capacités de notre corps… Ce sera sûrement une des premières grandes compétitions qui va être maintenue (si c’est possible) et ça sera vraiment super de participer à cette grande fête.

  • Que conseilles-tu, en terme de préparation mentale, dans le cas du maintien de l’Ultra Marin Raid Golfe du Morbihan 2020 ?

Pour l’instant c’est un peu tôt, car on ne sait pas très bien comment tout cela va s’organiser. Mais comme pour le physique, on peut faire un travail de maintien en travaillant la concentration par des petits exercices de méditation et de souffle avec de la cohérence cardiaque. Chacun peut travailler son objectif : “est-ce que je reste sur mon objectif de départ ou est-ce que je cours une distance plus courte ?” Quand l’objectif est validé, il faut travailler les objectifs intermédiaires. Est-ce que je fais une course de préparation ? Si oui… je dois en trouver une et quand. Si non…j’optimise et potentialise mes entraînements en faisant des WE Bloc en Mai. Inutile de parcourir toute la France pour une compétition, personnellement j’ai toujours préparé mes compétitions avec des WE blocs près de chez moi (vélo + course à pied sur 2-3 jours) parce que j’y gagnais en efficacité et en fatigue (organisation du WE et temps de trajet). Mentalement apprenez le parcours, le nombre de ravitaillements, le dénivelé, le nom des villages traversés. Imaginez et vivez votre course dans votre tête et visualisez-vous sur le port de Vannes, au départ et projetez-vous en train de passer la ligne d’arrivée ! Faites votre rétro planning pour atteindre vos objectifs et travaillez les fondamentaux !

Propos recueillis par Bertrand Riguidel

 

                                                      Nathalie Mauclair  ©Photo Flash-Sport

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire